Jean-Éric Schoettl, conseiller d’État honoraire, est nommé président du comité du secret par le Président du conseil d’État.

Il succède à Jean Gaeremynck qui a souhaité qu’il soit mis fin à ses fonctions.